Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

« Un événement unique pour les fans de Ferrari  » au Concours d’élégance avec deux vainqueurs de course ajoutés à la liste des participants.

Le Concours d’Elégance de cette année promet d’être un « événement unique pour les fans de Ferrari », car deux Ferrari victorieuses en course ont été ajoutées à une liste déjà bien fournie de machines italiennes lors de l’exposition qui se tiendra à Hampton Court Palace au Royaume-Uni en septembre. Les ajouts sont une 500 Mondial ainsi qu’une 290MM/250TR qui a été pilotée par des légendes telles que Phil Hill. Elles rejoignent une dizaine d’autres Ferrari rares et importantes qui seront exposées du 6 au 8 septembre.

Les deux Ferrari nouvellement ajoutées ont des histoires fascinantes et impeccables. La 500 Mondial est l’une des 19 voitures construites et des cinq carrossées par Scaglietti, et elle a remporté le Grand Prix d’Éthiopie en 1955 avec le propriétaire et pilote Guido Petracchi au volant. Plus tôt dans l’année, elle avait également participé à la Coppa Mare a Monti 1955, toujours avec Petracchi au volant, et avait terminé troisième.

La voiture est restée en Éthiopie pendant une grande partie de sa vie, participant à nouveau à la course de la Côte d’Asmara en 1956, où elle a remporté la victoire générale avec Gaetano Barone au volant, et après deux autres victoires, la voiture a été stockée à long terme en Éthiopie. Elle a été découverte en 1970, lorsque le collectionneur et vendeur de voitures Colin Crabbe était en vacances à Asmara, en Éthiopie, et qu’un habitant l’a conduit à un petit entrepôt contenant la 500 Mondial originale. Crabbe l’a achetée sur le champ !

La 290MM, connue plus tard sous le nom de 250TR Spyder, a également un passé remarquable et quelque peu alambiqué. Elle a remporté le Grand Prix de Suède 1956 avec les célèbres pilotes Phil Hill – futur champion de Formule 1 – et Maurice Trintignant au volant. La voiture s’était remise de sa précédente sortie aux 1000 km du Nürburgring de cette année-là, lorsque le pilote Luigi Musso avait fait basculer la voiture, atterrissant à l’envers dans un fossé.

En 1959, après un passage à l’Ecurie Francorchamps, le moteur V12 290MM de la voiture est remplacé par un V12 Testa Rossa, et la voiture quitte à nouveau l’usine Ferrari pour être vendue au Brésil sous la forme d’une nouvelle 250 Testa Rossa Spyder. Elle y remporte un certain nombre de courses entre 1960 et 62 avant un énorme accident. L’arrière de la voiture, relativement peu endommagé lors de l’accident, a été utilisé pour construire un V8 américain spécial, qui a couru tout au long des années 1960, avant d’être mis au rancart puis redécouvert en 1986.

Elle a d’abord été restaurée sous la forme d’un châssis de 250TR Spyder totalement différent, dans le cadre d’une erreur d’identité, puis plus récemment, elle a retrouvé sa véritable identité de 250 Testa Rossa, et a été peinte dans la livrée avec laquelle elle a couru au Brésil. Les deux voitures seront exposées au salon de Hampton Court aux côtés d’une exposition spéciale 70e anniversaire de quatre châssis de Ferrari 166MM, dont la voiture même qui a remporté la première victoire au Mans et au Mille Miglia 1949 – la seule voiture de toutes les marques à réaliser cet exploit.

« Le Concours d’élégance de cette année est un événement unique pour les fans de Ferrari », a déclaré Andrew Evans, directeur du Concours d’élégance. « Nous avons toujours dit que ce sont les histoires que racontent les voitures exposées qui les rendent si spéciales, et la 500 Mondial et la 290MM/250TR qui arrivent à Hampton Court Palace ont toutes deux une histoire digne d’un roman, faite de victoires en course, de terres lointaines et d’erreurs d’identité. »

Images reproduites avec l’aimable autorisation de Concours d’Elégance

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *