Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Traversée de l’Asie du Sud-Est avec un équipage de Subaru Imprezas, point 1

Histoire et photographie fournies par Herbert Chow/Classicsracer

Les vacances de rêve consistent trop souvent à se prélasser dans un endroit si chaud qu’il en résulte une immobilité ou une « recharge ». Mais pour un passionné d’automobile, il y a un cliché qui ne perdra jamais de son attrait : le voyage en voiture. Cette classification est peut-être injuste pour le voyage que le groupe Classicsracer, basé à Hong Kong, a récemment entrepris. Leur voyage s’apparentait plutôt à un voyage à la campagne. Voici l’histoire de 5 Subaru Imprezas, 11 passionnés de voitures, 23 jours, et une aventure à travers l’Asie du Sud-Est, de la Chine à la Thaïlande.

Ce voyage est un acte d’exploration, de voir des choses que nous n’avons jamais rencontrées auparavant, et aussi de rencontrer de nouveaux amis dans le monde entier. Nous croyons que le mot « voiture » est un langage universel, et en utilisant notre groupe de Subarus pour nous rendre dans tous ces nouveaux endroits, nous avons prouvé que nous avions raison dans cette hypothèse à chaque interaction que nous avons eue en cours de route.

Au-delà de la rencontre de nouvelles personnes, l’objectif général était de se remettre en question – nous sommes tous partisans de la croyance que la vie commence au bout de votre zone de confort. Ce voyage mettrait certainement cette théorie à l’épreuve !

Les origines de tout cela ont commencé en 2016, lorsque nous avons été invités à un salon automobile rétro dans la capitale de la Malaisie, Kuala Lumpur. Nous avons accepté l’invitation et avons rencontré beaucoup de gens formidables lors de cet événement, et nous avons également ressenti leur passion pour le métal vintage que nous connaissons si bien en nous-mêmes. Par exemple, il y avait une Nissan Skyline C10 de Chiang Mai, une ville du nord de la Thaïlande, qui avait parcouru près de 2 200 km (~1 400mi) jusqu’au salon de Kuala Lumpur. Il leur a fallu cinq jours pour parcourir cette distance dans leur Skyline classique, dans les deux sens. Un dévouement sérieux.

Inspirés par des gens comme eux, nous avons décidé de créer notre propre grand voyage en route vers l’événement de l’année prochaine. Nous savions que nous ne voulions pas nous faciliter la tâche avec des voitures toutes neuves, alors pour notre trajet de Hong Kong à la Malaisie pour le salon de 2017, nous avons choisi de voyager dans un paquet de Subaru des années 1990. En effet, les Imprezas de cette génération étaient des voitures capables de tout ce que nous trouverions en cours de route.

Nous avons passé environ cinq mois à planifier le logement, à chercher des itinéraires et à régler tous les documents de voyage qu’un tel voyage implique. Nous avons finalement mis le caoutchouc sur la route à la mi-mars, l’événement ayant lieu le 1er avril.

Cette aventure de 6100 km, nous a emmenés de Hong Kong, en Chine, puis au Laos, en Thaïlande, et enfin à Kuala Lumpur, en Malaisie. Nous avons traversé d’innombrables villes et paysages au cours de notre périple, mais voici quelques-uns des points forts des pays que nous avons visités tout au long du parcours. Étant donné le grand nombre de photos, nous allons nous concentrer sur la Chine et le Laos, le reste du voyage étant prévu très prochainement.

Chine

Le premier pays que nous visitons, la Chine, offre les paysages les plus époustouflants de tout le voyage. Ce vaste pays présente toutes sortes de contrastes dans sa modernité et sa nature intacte, mais le paysage karstique géologique autour de la ville de Detian. L’autoroute que nous empruntons à travers la région se trouve entre les montagnes environnantes, et pendant la montée, nous avons atteint une altitude de 1900 mètres à un moment donné. À cette altitude, le niveau d’oxygène est bien sûr réduit, et nous pouvions sentir la puissance des voitures turbocompressées diminuer au fur et à mesure de notre ascension.

Notre itinéraire prévu à travers le pays ne comportait pas trop de sites touristiques en Chine, car nous nous sommes surtout précipités sur les autoroutes, en essayant de respecter notre programme. Les vues depuis les routes de transit étaient tout de même remarquables, et quand il n’y avait pas trop d’autres voitures à s’inquiéter, nous nous sommes un peu « amusés » sur les étendues d’autoroute vides.

Laos

Après avoir quitté notre tronçon de route en Chine, nous sommes arrivés au pays suivant de notre itinéraire, le Laos. L’entrée était facile, et pour tout notre groupe, il ne nous a fallu qu’une heure environ pour traverser la frontière. Nous devions fournir quelques documents pour prouver notre statut de touriste, et bien sûr, voyageant avec nos voitures pleines de monde, nous devions également fournir les documents d’enregistrement et divers visas. Ce fut un processus sans douleur, et avant même de nous en rendre compte, nous étions prêts à reprendre la route. Une fois à l’intérieur, il nous a fallu sept heures de route pour aller de la frontière avec la Chine à Luang Prabang.

Luang Prabang était une ancienne capitale de la province du nord du Laos, et a été habitée pendant des milliers d’années. Située dans une vallée entre le Mékong et la Nam Khan, elle est d’une beauté exceptionnelle, notamment en raison de la géographie environnante. En effet, cette ville est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO. Protégée par les règlements de l’UNESCO, la ville a été bien préservée au fil du temps, les sites historiques autour de la ville étant à l’abri du développement.

Bien sûr, le reste du Laos était également magnifique. Il y a beaucoup de temples bouddhistes dans le pays, et les trouver en chemin a toujours été une bonne surprise. Aujourd’hui encore, le pays est fortement lié à la religion. À Luang Prabang par exemple, chaque matin, des centaines de moines des différents monastères parcouraient les rues pour collecter de la nourriture et de l’argent pour les pauvres. Nous étions heureux de voir cette culture traditionnelle et cette histoire avant de partir pour notre voyage de neuf heures vers Vientiane, la capitale et la plus grande ville du pays.

L’état des routes sur ce vecteur était parmi les pires que nous ayons rencontrées, la route souvent sale parsemée de nids de poule, de mottes, de bosses et de tout ce que la suspension d’une voiture méprise. Cela dit, conduire une voiture de rallye sur ces surfaces est un peu comme le scénario du « cochon dans la merde » – inutile de dire que notre Subarus à traction intégrale nous a procuré un plaisir sans fin. Pour finir, nous avons passé une nuit à l’hôtel avant de nous préparer à passer la frontière thaïlandaise dans la matinée. Au total, nous avions passé trois jours au Laos, et nous étions prêts à poursuivre notre plan.

Après avoir dit au revoir au terrain accidenté (mais amusant) du Laos, nous sommes partis avec nos cartes nous dirigeant vers la prochaine moitié de notre trek, en commençant par notre arrivée en Thaïlande.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *