Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Quel coupé choisiriez-vous, un GT allemand ou un pur-sang italien ?

La fin des années soixante et le début des années soixante-dix ont été un âge d’or pour les grands coupes touristiques. Si, à l’époque, vous étiez jeune, prospère, célibataire et à la recherche d’un produit ayant autant de style et de crédibilité sportive, le marché débordait d’élégantes, rapides, luxueuses et exclusives deux portes au choix. Cette semaine, nous vous présentons l’un de nos coupés GT préférés de tous les temps, une superbe BMW E9, et nous le comparons à une Fiat 130 moins connue mais tout aussi digne. Avec un V6 conçu par Lampredi et un style Pininfarina, elle n’était pas loin d’être une Ferrari…

En commençant par la Beemer, nous avons vraiment apprécié la combinaison de couleurs bleu sur bleu. La peinture est censée être dans la couleur d’origine, mais elle a été repeinte il y a quelques années, tandis que l’intérieur en velours bleu est censé être tout à fait d’origine, compte tenu de son état. Le vendeur affirme qu’il n’y a pas de rouille et que la voiture est dans un excellent état cosmétique. La transmission est assurée par une boîte manuelle à quatre vitesses, ce qui est assez rare, car beaucoup d’entre elles ont été remplacées par des BMW à cinq vitesses. La meilleure partie de la E9 est peut-être l’habitacle : un magnifique tableau de bord et une incroyable sensation de lumière et d’espace, aidés par des piliers très fins, font de chaque trajet un plaisir. Baissez toutes les vitres et, grâce à leur conception sans pilier, vous jurerez que vous êtes dans une décapotable, cette chanson sonore de straight six inondant vos oreilles et celles de vos passagers.

Et puis il y a eu la Fiat. Le coupé 130 a été présenté en 1971, son style très pointu à la pointe du progrès, car les designers commençaient tout juste à s’éloigner des formes d’inspiration organique des décennies précédentes – typiquement, la plupart seraient d’accord, ce n’est pas une grande chose, mais le coupé 130 était tout à fait fantastique. Équipé d’un V6 3.2 OHC dont la lignée remonte à Maranello, il développe 165 ch et adore prendre du galon, avec un son à revendre. La suspension était indépendante, avec un LSD à l’arrière, ce qui indique que les 130 sont réputées pour leur excellente tenue de route. Mais c’est avec sa boîte manuelle à cinq vitesses que cette voiture gagne vraiment, car elle est en fait une option par rapport à la voiture à trois vitesses standard, qui est très amusante. Le magnifique bleu moyen sur les peaux de bordeaux est également incroyablement séduisant. Nous serions négligents si nous ne mentionnions pas le mécanisme d’ouverture à distance de la porte du passager, actionné par le conducteur, également ! Ce n’est peut-être pas le choix évident, mais c’est pour cela que nous aimons cette voiture.

Alors, lequel aimeriez-vous voir dans votre garage ?

Fiat 130 Pininfarina Coupé 1973

Cliquez ici pour les détails sur Fiat.

Coupé BMW E9 CSi 1972

Cliquez ici pour les détails de la BMW.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *