Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Mario Andretti est le dernier « Maestro » confirmé pour Goodwood

Après l’annonce que le Festival de vitesse de Goodwood célébrera cette année « les Maestros – les grands polyvalents du sport automobile », les organisateurs de FOS ont maintenant confirmé que M. Versatility lui-même, Mario Andretti, fera partie des icônes célébrées.

Andretti, le champion du monde de Formule 1 de 1978 parmi tant d’autres, nombreux d’autres distinctions, rejoindront leurs collègues « Maestros » Jacky Ickx, John Surtees, Jim Clark, Graham Hill, Sir Jack Brabham, Dan Gurney et Sir Stirling Moss, tous confirmés lorsque l’annonce a été faite au début de l’année. Pour célébrer cet événement, Goodwood rassemblera sur la colline certaines des plus célèbres voitures de compétition américaines d’origine italienne. Bien que ces voitures n’aient pas encore été baptisées, attendez-vous à ce que Lotus et Newmann-Haas y figurent en bonne place.

Pour Andretti, c’est aussi la première fois depuis 1998 que le grand du sport automobile participe au Goodwood Festival of Speed, en raison des engagements annuels à la course IndyCar de Toronto.

« Je n’ai jamais eu l’intention de faire toutes ces choses », a déclaré Andretti à Goodwood.com. « C’est arrivé, principalement à cause de mon amour de la conduite et bien sûr de toutes ces opportunités que j’ai eues et qui ne se reproduiront plus jamais ». Je pense que vous ne verrez plus jamais un autre champion du monde qui a conduit dans toutes ces disciplines ».

Sans blague ! Parallèlement à une carrière de 14 ans en F1, au cours de laquelle il a remporté 12 Grands Prix pour les deux Ferrari et Lotus et a même lancé un blink-and-you’ll-miss-it cameo avec Williams en 1982Andretti est également une icône de l’IndyCar, ayant remporté le plus important championnat de série monoplace d’Amérique à quatre reprises en 65, 66, 69 (toutes sous la bannière de la série USAC Championship Car) et 84. Impressionnant en soi, n’oubliez pas que le premier titre a été remporté lors de la première saison complète de l’USAC d’Andretti !

Et c’est vraiment la partie émergée de l’iceberg. Après avoir tourné son premier volant en colère sur le circuit de Nazareth en 1959, à l’aide d’un permis de conduire falsifié, Andretti a ensuite participé à la série de courses de stock-cars organisée par l’Automobile Club des États-Unis, avant de passer à la NASCAR en 1966. Et avec succès : bien qu’il n’ait participé qu’à six séries de départ, Andretti a remporté les Daytona 500 en 1967 !

Son désir de faire carrière dans le domaine des monoplaces a finalement conduit Andretti à sa première IndyCar / Début de la course USAC en 1964. Un an plus tard, la jeune arme américaine a terminé à 3rd sur ses débuts en Indy 500 et a clôturé une saison sensationnelle avec son premier championnat IndyCar. En 1969, Andretti a également remporté le cinquième d’une incroyable série de 29 départs d’épreuve, et a couronné cet exploit par une victoire lors de la formidable ascension internationale de Pikes Peak.

Son F1 début ? Non moins impressionnant, Andretti a décroché la pole position lors de sa première tentative sur une Lotus 49B au Grand Prix des États-Unis de 1968 à Watkins Glen. Après un passage de deux ans chez Ferrari et une campagne douteuse chez Vel’s Parnelli Jones Racing en 1975, Andretti est revenu chez Team Lotus en 1976, devenant le dernier Américain à remporter le titre de champion de F1 deux ans plus tard. Et oui, il menait encore une campagne partielle avec Penske à l’époque, remportant même une course au Trenton Speedway dans le New Jersey avant de passer à l’IndyCar à plein temps après une année décevante avec Alfa Romeo en 1981.

Nous pourrions continuer – non sérieusement, nous avons à peine effleuré la surface – mais Andretti a finalement fait ses adieux à la compétition à plein temps à la fin de la saison IndyCar 1994, ses 12th à la suite de Newmann-Haas. Est-ce la dernière fois que nous avons vu la légende du sport automobile au volant ? Pas vraiment. Lors de son retour au Mans en 1995, 29 ans après ses débuts dans l’épreuve, Mario Andretti a terminé à 2nd et a remporté une victoire de classe avec Bob Wollek et Éric Hélary !

*Images reproduites avec l’aimable autorisation de Goodwood, IndyCar.com, Ferrari, Lotus, Firestone et Octane Press

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *