Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Le GTA Renault-Alpin était la réponse de la France aux Porsche dans les années 80

Je vais mettre en jeu mes qualifications de chef de file ici pour des raisons d’intégrité : Je n’avais absolument aucune idée de l’existence de cette voiture avant de tomber sur ce Liste de RM Sotheby’s. (Un échec dont nous ne discuterons plus jamais.) C’est peut-être juste moi, mais je vois des Ford Mustang 5.0, des Porsche 928 et des Mitsubishi Starion dans le design. Ces styles ne devraient pas bien se mélanger mais, d’une certaine manière, ça marche.

Peut-être qu’il reçoit ma carte de sympathie bizarre parce qu’elle est française et Il est équipé d’un V6 turbo monté à l’arrière, mais on ne peut nier que ce V6 turbo Renault Alpine 1990 a du caractère.

Sous sa forme normalement inspirée, la voiture a fait ses débuts en 1985 à la futuriste Amsterdam Rai et a été le premier véhicule d’Alpine à être commercialisé sous la marque Renault. Conçue pour pousser la technologie et les performances d’avant-garde au visage de Porsche, la voiture de base avait beaucoup d’atouts. Pour commencer, elle a été construite sur un châssis central innovant – un concept de châssis squelette dérivé de Lotus. La carrosserie était essentiellement une version modernisée et plus élégante de son prédécesseur A310, mais construite en fibre de verre et en fibres de polyester, réduisant le poids à 1 200 kilogrammes (~2 600 livres).

Comme l’a dicté l’évolution, il a également été turbocompressé – comme l’exemple que vous voyez ici – et a été baptisé Grand Tourisme AlpinEn bref, GTA. J’en viens à ses performances, mais il convient également de noter que le GTA/A610 a reçu certaines des roues de turbine les plus cool des années 1980.

Les montants C en verre ont éliminé les épais angles morts de l’A310 et l’empattement a gagné 70 mm, ce qui a permis d’ajouter de l’espace pour les jambes à l’arrière de la configuration 2+2 RR. Les panneaux de carrosserie ont été collés au châssis pour plus de rigidité, et grâce au budget plus important de Renault, la qualité de construction globale a été grandement améliorée.

Avec un coefficient de traînée inférieur à 0,30, le modèle V6 Turbo (comme celui en vente ici) était plus rapide à certains égards que ses concurrents allemands, surtout au-dessus de la limite affichée. Une puissance de 200 chevaux accouplée à une boîte manuelle à cinq vitesses équivaut à un temps de 0 à 60 secondes pour une vitesse de pointe de 150 km/h. Avec une suspension indépendante à double bras triangulaire aux quatre coins d’une plate-forme aussi légère, la Renault Alpine offrait une maniabilité compétente sans sacrifier la qualité de la conduite. Elle avait donc l’air bien, était très rapide et pouvait accueillir quatre personnes confortablement : on dirait qu’elle aurait dû dominer son segment, non ?

Malheureusement, la majorité des produits étant fabriqués à la main, la production a été limitée à une moyenne de trois par jour, avec moins de 7 500 produits au total. Cet exemple de sarcelle noire métallique des années 90 a été vendu neuf au Japon, ce qui en fait un modèle rare de type J, qui est équipé du moteur le plus puissant – de nombreux pays ont reçu des modèles légèrement désaccordés en raison de diverses réglementations sur les émissions et la bureaucratie.

Avec seulement 28 000 kilomètres parcourus depuis sa mise en service (~17 000 milles), ce pourrait être l’un des spécimens entièrement originaux ayant le moins de kilomètres à parcourir. Avec une estimation aussi basse et une offre sans réserve, vous n’avez vraiment aucune excuse ici. Achetez ceci, apportez-le aux voitures locales et au café, et montrez aux passionnés comme moi une voiture géniale dont ils ne connaissaient pas l’existence.

Histoire
– Modèle spécifique au marché japonais
– 28 000 kilomètres (17 400 miles) depuis la nouvelle

Spécifications
200 chevaux, moteur V-6 de 2 458 cm3 à SACT, transmission manuelle à cinq vitesses, suspension indépendante avant et arrière avec ressorts hélicoïdaux et barres antiroulis, et freins à disque ventilés aux quatre roues. Empattement : 92,1 in.

Informations sur les véhicules
N° de châssis : VFAD5010500023155

Photographie avec l’aimable autorisation de RM Sotheby’s

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *