Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Le design comme moteur : Chevrolet Camaro 1967

(Cet article fait partie de la série Driven by Design).

Tout comme Ford a été pris au dépourvu lorsque la Chevrolet Corvette a fait ses débuts en 1953, General Motors a été pris au dépourvu lorsque Ford a lancé la Mustang en 1964. Et tout comme Ford a répondu à la Vette avec la Thunderbird, la Camaro a été la réponse de la General Motors à la Mustang. Mais contrairement à la Corvette halo, la Mustang était ambitieuse et accessible. En fait, la millionième Mustang a été construite trois mois avant même que la Camaro ne soit annoncée à la presse automobile. Même si GM et ses six marques (à l’époque) étaient les leaders des ventes américaines, la petite voiture poney de Ford menaçait de déstabiliser le Général. Chevy avait besoin de quelque chose qui parle aux jeunes.

Ils ont donc flatté Ford en l’imitant. Chevy a conçu la Camaro sur une plate-forme existante (la Nova de 68, rafraîchie et bientôt disponible), tout comme la Mustang de Ford, afin de réduire les coûts. Cela a-t-il fonctionné ? Cela dépend de la façon dont vous mesurez le succès. La Mustang s’est vendue à environ 50 % de plus que la Camaro en 1967. Et bien que vous puissiez considérer cela comme l’avantage du premier arrivé, la Mustang s’est vendue plus que la Camaro dans environ 75 % des années suivantes. Mais les ventes n’ont pas grand-chose à voir avec le succès du design.

La Camaro est-elle donc un modèle réussi ? D’un point de vue proportionnel, elle n’innove pas. Elle est dotée d’un moteur avant et d’une traction arrière, ainsi que d’un long capot qui témoigne de la puissance qu’elle renferme. Elle colle à la formule et l’utilise bien. De plus, la Camaro a une très bonne position (même sur le six cylindres !).

Malheureusement, le revêtement n’est pas aussi bon, il semble un peu bon marché. Le côté du corps a un peu trop de section en vue de face (il manque de tension) et le simple pli qui va d’avant en arrière est un peu trop centré. Il faut croire que les concepteurs de Chevy l’ont fait descendre sur la carrosserie afin de maintenir un démenti plausible lorsqu’on parle de l’inspiration évidente de la Camaro. De plus, il y a une cassure superficielle nette le long de l’arrière des portes.

Le bris de surface a été placé là pour diminuer les coûts d’estampage, mais il crie ceci, et il est si tranchant que son exécution semble amateur (en passant, ils ont répété ceci sur la Camaro gen actuelle et elle semble tout aussi bon marché).

Les ailes arrière de la Camaro semblent pleines en vue de côté, ce qui est plutôt agréable et s’accorde bien avec le capot long et rapide. Auraient-ils pu être un peu plus rapides aussi ? Bien sûr, mais encore une fois, c’était le territoire de la Mustang. C’est pourquoi, garée côte à côte, la Mustang de 67 (qui est en fait un modèle vieux de quatre ans) avait toujours l’air plus moderne que la toute nouvelle Camaro.

En termes de détails, la première génération de Camaro est simple et de bon goût, les V8 le sont en fait plus que les six cylindres. Les phares escamotables ont également été une belle touche sur certains niveaux de finition, bien qu’à l’état ouvert, ils semblent sous-dimensionnés et gênants, mieux vaut s’en tenir aux phares ronds moins futuristes et exposés.

Lorsqu’on considère la conception de la Camaro, en particulier la première génération, on a du mal à la considérer absolument parce que la Mustang est si imposante. Et comme nous l’avons déjà mentionné dans des articles précédents, le design n’existe pas dans le vide. En fin de compte, il est aussi subjectif et il y a beaucoup de gens qui pensent que la Camaro est une voiture magnifique. En effet, elle peut l’être.

Mais sachez que la Camaro a essayé de copier la formule de la Mustang, en d’autres termes, d’accomplir la même chose, mais de paraître différente en le faisant. Ce n’est pas une mince affaire et, bien que la Camaro se distingue par ses propres mérites, sur le plan de la conception, elle est moins réussie que son inspiration et son ennemi juré.

En savoir plus sur la première génération de Camaro…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *