Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Le concept de rodéo. Que se passe-t-il lorsque vous donnez un coup de pouce au RUF

Comme l’a clairement indiqué Walter Röhrl, champion du monde des rallyes en 1980, en décembre dernier, Porsche n’est pas étrangère au rallye. En 1968, la marque allemande a remporté la première de trois victoires consécutives au Rallye de Monte-Carlo avec la 911. En 1986, Porsche est devenu le deuxième constructeur à remporter plus d’une fois le formidable rallye Paris-Dakar. Cela a peut-être pris un certain temps, mais la Porsche 911 a également conquis le rallye Safari (bien que ce soit une classique) en 2011, et l’a fait à nouveau en 2015 et 2017. Même le Cayenne S a pris neuf des dix premières places, y compris un verrouillage du podium, au Rallye TransSyberia 2008.

Mais RUF ? Le producteur allemand de voitures de sport sur mesure qui a un penchant pour PorscheLes indices de conception de l’UE ? Oui, même eux peuvent maintenant se vanter d’avoir une voiture de sport inspirée des rallyes.

Baptisé « RUF Rodeo » – pas tout à fait, non, il se prononce « Roh-day-oh » – et prévu à l’origine pour faire son entrée au Salon de l’automobile de Genève cette année, le nouveau concept s’inspire en fait, non pas de la Porsche 911 Paris-Dakar (née 953), mais plutôt des premières années que l’Estonie et Alois Ruf Jr. ont passées en Oklahoma. Cela, plus les amis et les RUF propriétaires Bruce Meyer, Ralph Lauren, et Rodeo (yep) Drive Concours d’Elegance, Bruce Meyer.

Bien qu’il ressemble à une Porsche, le concept Rodeo est en fait légèrement plus complexe. À la base, par exemple, on retrouve la même monocoque en carbone et les cadres avant et arrière en acier qui sont à la base des CTR et SCR de la société, des hommages contemporains à l' »oiseau jaune » original. Au sommet se trouve une carrosserie inspirée de la 911, avec une finition bicolore « sable doré » et vert olive, cette dernière faisant le parallèle avec la mule d’essai originale de l’OTAN du RUF dans les années 1980. La touche finale ? Divers équipements tout-terrain comme des phares supplémentaires, un porte-bagages sur mesure, de gros pneus tout-terrain et un pare-buffle gainé de cuir. Il y a même un cade roulant en acier léger et une pelle qui orne le couvercle du moteur.

A ce propos, les détails concernant le groupe motopropulseur arrière sont encore assez vagues, RUF confirmant seulement que le Rodeo est propulsé par un flat-six à aspiration naturelle, qui développe environ 510 ch, ou un twin-turbo six produisant 700 ch. Dans les deux cas, une transmission à six vitesses envoie la puissance aux quatre roues.

Pour l’intérieur, RUF a fait un usage intensif de cuir gercés sur le tableau de bord, de sacoches de selle à la place des poches de porte et de « tissus d’inspiration Navajo rappelant les Cowboys et les Indiens qui errent dans le sud-ouest américain ».

Les chiffres des performances restent à voir, tout comme la question de savoir si le concept du rodéo sera un jour mis en production. Nous pensons que tout amateur du Midwest ayant un penchant pour l’héritage des rallyes Porsche et un solde bancaire à six chiffres pourrait bien devenir un nouveau propriétaire de RUF en temps voulu.

*Images avec l’aimable autorisation de RUF Automobile

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *