Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

La Maserati 5000 GT de 60 ans était à l’époque (et l’est toujours) le nec plus ultra du grand tourisme sur mesure

La Maserati 5000 GT était l’expression ultime de la performance et du style à son époque et ses lignes magnifiquement sculptées ont dû faire sensation lorsqu’elle a été dévoilée pour la première fois au public au Salon de l’automobile de Turin en 1959.

Dans les années 1950, Maserati avait déjà un puissant grand tourneur dans sa gamme, sous la forme de la 3500 GT, le coupé 2+2 était équipé d’un moteur 3,5 litres à six cylindres en ligne pouvant produire jusqu’à 232 ch en version à injection de carburant. Après un essai, Reza Pahlavi, le Shah de Perse de l’époque, a décidé que cette voiture de sport indéniablement rapide ne répondait pas tout à fait à ses besoins exigeants de performance et d’exclusivité.

Le directeur technique de Maserati, Giulio Alfieri, est venu à la rescousse. Il a entrepris une révision complète de la 3500 GT et, un an plus tard, la 5000 GT a été mise sur le marché. Son V8 de 4,9 litres (emprunté à la Barchetta de course de la marque) développe entre 325 et 340 ch et son prix est deux fois plus élevé que celui de la 3500 GT. Les conditions de performance et d’exclusivité fixées par le Shah ont finalement été remplies.

La toute première 5000 GT était carrossée par Carrozzeria Touring mais, au cours de ses six années de production, presque tous les grands carrossiers ont participé à l’opération. Malgré la construction de seulement 34 exemplaires, la liste comprenait Allemano, Pininfarina, Monterosa, Ghia, Bertone, Frua et même Michelotti pour Vignale. Tous avaient créé leurs propres carrosseries sur mesure pour une série de clients tout aussi célèbres, allant du patron de Fiat Gianni Agnelli (Carozzeria Pininfarina) au Prince Karim Aga Khan (carrosserie de la Carozzeria Frua).

Cette toute première voiture a été surnommée le « Shah de Perse » d’après son client plutôt spécial, et seulement trois 5000 GT ont été produites selon cette spécification.

Célébrant son 60e anniversaire cette année, la Maserati 5000 GT représentait le summum de la technologie et de l’exclusivité artisanale à son époque. Six décennies plus tard, il constitue une partie importante des débuts fascinants de Maserati et il demeure un véhicule tout à fait désirable, encore accessible seulement à quelques privilégiés.

Les images sont une gracieuseté de Maserati et Michael Furman

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *