Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Dino est parti mais pas oublié – Sortie-de-Grange

Photographie de Markus Haub

Dino était une marque étrange, placée quelque part entre Fiat et Ferrari. En fait, dans les années 60, c’était à Ferrari ce que Dacia est en Europe à Renault, aujourd’hui une filiale offrant une voiture plus abordable en grand nombre. Et parce que M. Enzo Ferrari ne voulait pas utiliser le logo de son beau cheval noir sur les voitures de moins de douze cylindres, ils ont créé la marque « Dino » (du nom de son fils Alfredo, surnommé Dino). Dino Ferrari travaillait sur un moteur 6 cylindres pour la Formule 2 dans les années 1950, avant sa mort prématurée.

La réglementation pour la saison de Formule 2 de 1967 exigeait que les moteurs soient basés sur la production et qu’il y ait au moins 500 exemplaires en circulation. Pour atteindre cette quantité, Ferrari a conclu une alliance avec Fiat et a installé le nouveau moteur de 2,0 litres dans un certain nombre de voitures à moteur avant du marché supérieur portant le nom de Dino. La première était la Fiat Dino Spider de Pininfarina, qui a été présentée au Salon de l’automobile de Turin en 1966. Un an plus tard, le coupé Fiat Dino, conçu par Bertone, est arrivé sur le marché. Sur les 7 803 véhicules Fiat produits, 26 % étaient des Spider et 74 % des Coupé.

Ferrari avait déjà utilisé le nom « Dino » de façon sporadique sur des voitures de course avant et en 1965 avec son propre logo. Cette année-là, au Salon de Turin, Pininfarina a présenté le prototype Ferrari Dino 206 GT Berlinetta Speziale-une voiture de sport à moteur central conçue par M. Aldo Brovarone-et, en 1968, une version modifiée par Leonardo Fioravanti est entrée en production. La 206 GT a été construite 152 fois jusqu’à ce qu’en 1969, la 246GT/GTS soit lancée avec un nombre de production beaucoup plus élevé (3761). C’est alors que tous les Dinos ont été équipés du plus gros moteur 2,4 litres de 180 ch, tous assemblés par Ferrari à Maranello.

En 1971, le Dino V6 s’est également retrouvé dans le premier prototype de Lancia Stratos. On raconte qu’à l’époque, Bertone avait reçu un châssis 246 avec moteur de Ferrari pour tester une nouvelle configuration 2+2 pour un modèle successeur et là, il a ensuite installé ce moteur dans la Lancia et l’a présenté au salon de Turin. Ferrari a finalement accepté de produire des moteurs pour la Stratos qui et la production a commencé en 1972. L’année suivante, la Ferrari Dino 308 GT4 conçue par Marcello Gandini pour Bertone est entrée en production. C’était la première Ferrari de série avec un moteur à 8 cylindres, mais elle n’avait techniquement rien de commun avec sa devancière, la 246. La première série était équipée du logo Dino, mais les ventes sur le marché américain étaient faibles et les concessionnaires suppliaient d’apposer l’insigne Ferrari sur le capot, qui a été installé à partir de 1976. Cela a marqué la fin de la marque Dino, après un peu plus de dix ans.

Même si la marque n’existe plus dans les salles d’exposition, elle est toujours très vivante dans l’esprit des passionnés. Ces photos proviennent d’une rencontre d’un club allemand de dinosaures. Profitez-en !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *