Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Des tracteurs à un coupé Mercedes classique – Sortie-de-Grange

Propriétaire et photographe : Hermann Snorri Hoffritz

Année, marque et modèle : 1987 Mercedes-Benz 230CE

Localisation : Selfoss, Islande

J’ai toujours été intéressé par deux choses : les voitures et la photographie. Elles vont bien ensemble. J’ai grandi en conduisant des tracteurs dans une ferme laitière, mais la première voiture que j’ai conduite régulièrement, après avoir obtenu mon permis de conduire, était la Mercedes 220E 1993 de mes parents. Elle était très rouillée, la suspension était usée, l’échappement était retenu par un bout de fil et chaque changement de vitesse avec la boîte automatique à 4 vitesses risquait de vous casser le dos. Mais la conduite de cette voiture m’avait laissé une sacrée impression. Je ne pouvais pas regarder toutes les Toyotas, Hyundais, Renaults, Peugots et toutes les autres voitures que les gens conduisaient tous les jours pour aller au travail et en revenir sans me sentir triste pour leurs propriétaires. Je savais que je ne voulais posséder rien d’autre qu’une vieille Mercedes comme première voiture.

Un an plus tard, je suis passé devant le concessionnaire Toyota local et j’ai vu une magnifique W124 à deux portes garée sur le terrain. Je suis allé la voir et j’ai découvert qu’il s’agissait d’une 230CE de 1987 qui n’avait parcouru que 165 000 km et dont les anciens propriétaires étaient un Allemand plus âgé, un Allemand plus jeune, un habitant du quartier et une femme plus âgée (qui l’avait vendue à la concession la veille). Je la voulais. J’en avais besoin.

Il serait à moi, mais seulement après avoir réussi à convaincre mon père qu’il n’allait pas s’effondrer, exploser ou autrement disparaître après une semaine de possession. Je l’ai acheté pour 350 000 ISK, soit environ 3 000 dollars, plus 50 000 pour un jeu de roues en alliage 17″ qui l’accompagnait. La raison pour laquelle la vieille dame possédait un jeu de roues en alliage 17″ reste un mystère.

Les enjoliveurs étaient assez éraflés quand j’ai acheté la voiture. Je les ai donc utilisés pendant un hiver, puis je les ai poncés et peints en noir au pistolet. J’ai fait la même chose avec la calandre et j’ai remplacé le verre des deux phares parce que celui de droite était fissuré et n’avait pas l’air bien avec un nouveau verre sur un seul côté. Ensuite, il y a eu la résurrection du frein à main, les nouvelles plaquettes de frein, les rotors, les rotules, les roulements de roue arrière et un nouveau levier intermédiaire. Maintenant, la voiture est presque comme neuve jusqu’à ce que je la fasse repeindre.

J’aime sa simplicité. La seule option est le toit ouvrant, les vitres sont manuelles et il n’y a pas d’ABS ni d’airbags. Il n’émet pas de bip ou de bruit pour vous garder comme le font la plupart des voitures modernes. Il ne suppose pas que vous êtes un imbécile. La seule chose qu’il fait pour vous, c’est changer de vitesse. Elle m’emmène à l’école et me ramène tous les jours dans le confort et le luxe, tandis que le moteur quatre cylindres de 2,3 litres (avec injection mécanique !) a toute la puissance nécessaire pour aller vite. Si vous le souhaitez. Mais je préfère la vitesse de croisière. Ai-je mentionné à quel point il est magnifique ? J’aime aussi les petits trucs des années 80 comme l’antenne à rétraction automatique et les « bras de majordome » qui vous font passer la ceinture de sécurité si vous êtes assis sur le siège avant. Je ne connais personne qui ne sourit pas quand la voiture lui tend sa ceinture de sécurité. Ces voitures sont vraiment intemporelles.

Vous voulez voir votre voiture ancienne sur Sortie-de-Grange ? Cliquez ici pour plus d’informations.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *