Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

Cette Abarth au corps zagaté est, incroyablement, non restaurée et originale

Photographie avec l’aimable autorisation de Le plus beau

Aux États-Unis, Abarth est largement connu dans le monde de l’automobile comme « Oh oui, ils font de la soupe avec ces Ferrari miniatures », n’est-ce pas ? Mais l’histoire d’Abarth est bien plus importante que le simple fait de jouer dans une salle de spectacle pour des voitures à hayon italiennes.

Carlo Abarth a commencé sa carrière dans l’automobile en construisant des systèmes d’échappement performants pour différents magasins et corsaires italiens dès les années 1930. Après la Seconde Guerre mondiale, Carlo est devenu le distributeur italien de Porsche après avoir fait la connaissance de Ferry Porsche. À peu près à la même époque, Abarth est devenu consultant pour la marque de course italienne Cisitalia après s’être entendu avec le fondateur Piero Dusio. Peu de temps après, Cisitalia a fait faillite. En paiement de son travail, Piero a laissé à Carlo Abarth presque tout le patrimoine de la société.

Carlo a transformé l’ancien bâtiment de Cisitalia en son magasin personnel où il a modifié les Fiats. Le succès a commencé à prendre de l’ampleur lorsqu’il a commencé à offrir des packages de performance aux concessionnaires Fiat pour la 600, très vendue. Les kits de performance ont permis à Carlo de financer ses propres créations, notamment des voitures de compétition carrossées par Zagato, comme cette Fiat-Abarth Sestrière Zagato de 1960.

Abarth a dévoilé sa Fiat-Abarth 750 Derivazione Zagato au Salon de Turin de 1955, que Carlo a commencé à piloter avec succès peu après. Lors des Mille Miglia de 1957, Abarth s’est classée 1-2-3 dans la division 750 cc. Il n’est pas surprenant que Fiat ait remarqué et proposé à Abarth un parrainage, acceptant de payer pour chaque résultat de course de Fiat-Abarth en première ou deuxième place : et les trophées en tas grandissant témoignaient de leur succès mutuel.

À cette époque, Abarth a construit plusieurs voitures à faible volume par carrozzeria Zagato. Ce modèle particulier a été nommé Sestrière en l’honneur du Rallye de Sestrière, une épreuve du Championnat d’Europe italien des rallyes, où Abarth a remporté deux victoires de classe, une en 1958 et une autre en 1959.

La carrosserie en aluminium ressemble beaucoup à la Fiat-Abarth 750 GT Zagato, mais avec des modifications mineures dans l’ensemble, les phares verticaux étant la différence esthétique la plus notable. Comme la 750 GT, son couvercle de coffre comporte deux boules proéminentes, mais le toit lisse est dépourvu de « double bulle ».

Notre voiture vedette est un quatre cylindres Weber de 633 cc dérivé de la Fiat 600, accouplé à une boîte manuelle à quatre vitesses, mais leur originalité par rapport au châssis est inconnue et leur dernière sortie remonte à 2010. A part un réservoir de carburant et une plaque de châssis manquants, la voiture serait en grande partie originale et complète avec 44k miles au compteur kilométrique, ce qui est supposé être exact.

Cette Sestrière a été transmise, étant gardée dans une famille californienne depuis le début des années 60 – les plaques noires sont incluses. Bien qu’elle aurait grandement besoin d’une restauration complète, nous ne pouvons pas nous empêcher de vouloir reconstruire la mécanique et laisser l’esthétique telle qu’elle est actuellement – les panneaux en aluminium vieillis (dont les numéros correspondent) ont du charme.

Quoi qu’il en soit, cette rare Fiat au corps de Zagato offre une chance de posséder un morceau de l’histoire d’Abarth, et il n’y a pas de mal non plus à avoir l’air en pleine forme en la conduisant.

Histoire
– Propriété familiale depuis un demi-siècle
– Numéros correspondant aux panneaux de carrosserie

Spécifications
~43,5 ch, 633 cm3 de cylindrée, quatre cylindres à soupapes en tête, transmission manuelle à quatre vitesses, suspension indépendante et freins à tambour aux quatre roues. Empattement :

Informations sur les véhicules
N° de châssis : 757464

Évaluation
Maison de vente aux enchères : Le plus beau
Estimation : 75 000 à 85 000 dollars
Prix réalisé : Vente aux enchères le 11 juin

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *