Sortie de Grange

Sortie de Grange : Annonces & Conseils d'achat

ALBUM : Découvrez les coulisses du tournage de notre film sur la Mercedes-Benz 280SE de 1968.

Souvent confondu avec ses frères et sœurs à quatre portes jusqu’à ce que vous voyiez la chose de profil, le coupé Mercedes-Benz W111 est aussi majestueux que les voitures peuvent l’être. Le premier d’une longue série de coupés sans pilier avec une étoile à trois branches sur le nez, les W111 sont sans doute parmi les automobiles les plus royales jamais produites ; voici une voiture conçue pour être introduite dans l’allée par des portes en fer forgé télécommandées.

Pour le propriétaire de cette 280SE 3.5 Automatic de 1968, Jayesh Patel, tout tourne autour du luxe et de l’histoire de ce grand coupé. Il est équipé d’une boîte de vitesses automatique, et bien que cela puisse laisser sur leur faim les amateurs de talon-pointe, on n’achète pas ces voitures pour leur agilité et leur sportivité. C’est le cruiser ultime, un yacht terrestre bardé de cuir qui est à la fois un triomphe de l’ingénierie et une indulgence sensorielle. Comme le dit Jayesh, « c’est presque un ambassadeur ».

La W111 est une voiture construite pour un type spécifique de conducteur, et il a fallu à Jayesh des années de recherche avant de trouver cette magnifique 280SE de pré-production avec conduite à droite.

Ayant grandi à Nairobi, au Kenya, les parents de Jayesh avaient créé quelques entreprises de traitement de photos dans le pays. Son enfance a été ce que l’on pourrait décrire comme « en plein air », ce qui inclut les habituels jeux d’enfants inventés, le vélo, ou simplement l’exploration de la terre dans le jardin et au-delà, mais lorsque Jayesh a grandi, le sport du rallye automobile a attiré son attention. Un sport populaire et prolifique au Kenya, Jayesh avait également un lien avec cette forme de course par le biais d’un oncle conducteur de rallye enthousiaste. Il a fait beaucoup pour alimenter l’amour de Jayesh pour ce sport, s’arrangeant même pour qu’il soit récupéré à l’école dans la voiture de rallye un jour d’école primaire particulièrement formateur.

Cela a beaucoup contribué à alimenter la passion du jeune Jayesh pour les automobiles en général, mais pour en revenir à la 280SE, il attribue à son père le mérite de lui avoir fait découvrir le grand coupé Benz. Son père étant un fan de Mercedes – il possédait une berline 220 Fintail dans le même style bleu et blanc – Jayesh est tombé amoureux de la marque, et plus particulièrement de la forme des coupés W111.

Le jeune garçon qui rivalisait avec sa sœur pour le siège avant de la vieille Fintail a grandi et a acheté ses propres voitures, mais la W111 est restée insaisissable. Après quelques années de recherches qui se sont avérées pour la plupart infructueuses, il s’est contenté d’une berline W108 et était heureux de le faire. Puis, comme cela semble toujours arriver, cette voiture l’a plus ou moins trouvé alors qu’il ne cherchait pas.

« Seuls 245 coupés 280SE 3.5 à conduite à droite ont été fabriqués. Cependant, cet exemplaire particulier est probablement le seul modèle de pré-production avec conduite à droite au monde que je connaisse. Il est sorti de la chaîne de production en novembre 1968 en tant que coupé 280SE avec conduite à droite (un W111.24 pour être précis) pour la division « expérimentale » de Daimler-Benz.

Là, ils ont retiré le moteur M130E à six cylindres en ligne et le reste du groupe motopropulseur, et ont installé le moteur V8 W116 980 de 3,5 litres et sa boîte de vitesses, ainsi qu’un capot inférieur « lifté ».

 » Ce véhicule a également été équipé d’un système de suspension pneumatique pour évaluation (qui a ensuite été remplacé par une suspension à ressorts hélicoïdaux) avant que la production de la 280SE 3,5 Coupé ne commence un an plus tard, en novembre 1969. Les numéros de moteur et d’essieu de cette voiture portent tous la désignation « V », qui signifie « Versuch », ce qui se traduit en anglais par « Experiment ».

« La meilleure partie ? Cette histoire étonnante (y compris les cartes de données, les factures, la correspondance de Daimler-Benz) est entièrement documentée. »

Élégamment jolie, sympathiquement restaurée et aussi rare que possible, cette 280SE n’est pas la plus exotique ou la plus rapide de la collection de voitures de Jayesh, mais pour quelqu’un qui a grandi à l’arrière (et parfois à l’avant) de la Fintail de son père et qui rêvait du modèle le plus récent, il n’y a pas de meilleur choix.

Conduire de bon goût

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *